Corse

Partis mercredi matin pour la Corse, nous sommes revenus vendredi soir avec des images pleins les yeux.

Nous avons bénéficié d'une météo très clémente, le soleil et la chaleur était au rendez-vous.

Strasbourg –> Bourg en Bresse –> Le Castellet -> Calvi

Mercredi 14 juillet 2004.

Ainsi, Régis, Joël, Hervé dans le BR, et Stéphane, Sébastien, et moi-même dans le FL, avons traversé la France. Nous avons réalisé une première étape à Bourg-en-Bresse (rapide car tout était fermé sur le terrain), puis une seconde au Castellet. Ce second aéroport bénéficie d'une très belle infrastructure, juste à côté du circuit automobile.

Après avoir fait le plein, et avalé un petit casse-croûte, nous avons préparé nos gilets de sauvetage et nous avons entamé la traversée maritime. Nous avons profité de longer la côte sud pour admirer d'en haut Toulon, Hyères, La presqu'île de Giens, Les Iles de Porquerolles, Saint-Tropez... puis cap sur Lerma, Omar, Merlu, MC... Au dessus de la méditerranée, l'horizon se fondait dans la mer. Pendant presque une heure, aucun repère au sol (ou en mer devrais-je dire!) ne pouvait nous confirmer notre bonne tenue de cap. Malgré cela, celui -ci fut bon (aidé un peu par le GPS!) puisque nous sommes arrivés sans problème face au point Whisky de la zone de Calvi. Le BR de son côté, un peu plus rapide, nous avait devancé de quelques dizaine de nautiques. Avance rattrapée, car le BR a était mis en attente pour cause de départ d'avions de lignes.

Ainsi les deux avions ont touchés le sol de Corse à quelques 5 minutes d'intervalles!

Arrivés à Calvi, nous nous sommes fait conduire au camping le plus proche de la ville et avons profité le soir, du son et lumière (vue du port) du 14 juillet sur la citadelle de Calvi.

Après une nuit reposante, nous avons repliés nos tentes, et sommes repartis pour notre prochaine étape : Corte.

Calvi –> Corte –> Figari -> Propriano

Jeudi 15 juillet.

La côte nord a été longée, et nous avons pu admirer les plages magnifiques de l'île. Nous avons contourné le Cap Corse, survolé Bastia, puis volé dans la vallée vers Corte. A Corte, nous avons sympathisés avec les gendarmes venus initialement pour nous contrôler! et grâce au bagou de l'équipe, au lieu d'un contrôle, ceux-ci nous ont finalement gentiment conduit en ville où ils ont partagés l'apéro avec nous. Ah l'hospitalité Corse (sans parler des serveuses)!.... nous avons pu l'apprécier dans le resto de Bip's que nous vous conseillons si vous passez par là-bas.

Après Corte, décollage vers Figari, et vol le long de la côte Est, Magnifique! Des plages d'un bleu étonnant et la mer d'une transparence déroutante (on voyait même l'ombre des bateaux sur le fond maritime).

Figari, l'activité y était très faible au moment de notre passage, preuve en est, les pompiers et les agents de trafics qui jouaient à la pétanque sur le tarmac.... Régis et Stéphane ont failli bénéficier d'un tarif spécial pour la taxe! Finalement l'hôtesse leur a couru après pour réparer son erreur.

Décollage de Figari et visite aérienne du sud de l'île : Villa magnifiques sur cette partie de l'île et vue imprenable sur Bonifacio. A quelques 1000 ft AMSL nous avons pu réaliser quelques beaux clichés de ces maisons nichées sur la falaise calcaire.

Après cela, cap vers notre dernière destination : Propriano. A 20 mètres du seuil de piste : la plage! Bon c'est vrai! Il faut remonter à pied toute la piste depuis le parking (environ 10 minutes de marche), mais malgré tout la situation est exceptionnelle. La baignade fut agréable et l'eau à très bonne température. Après la baignade, Hervé, Joël et Sébastien sont repartis faire un petit survol de la zone.

Nous avons dîné au resto du terrain et coïncidence étonnante, l'aéroclub de Mulhouse était attablé juste à côté de nous. Enfin, après un dernier "vol de nuit" par Hervé et Joël, mais dont je ne vous en dit pas plus... nous avons campé juste à côté des avions!

Propriano –> Cuers -> Chambéry -> Strasbourg

Vendredi 16 juillet.

Ce matin, nous avons replié nos bagages et réalisé notre dernier décollage de Corse pour rejoindre le continent. La remontée s'est faite par Ajaccio, puis par les points de reports obligatoires pour cette traversée.

Après la traversée de la méditerranée, petite escale à Cuers pour ajouter de l’essence. Puis direction Chambéry et survol des Alpes. Après un repas, retour vers Strasbourg avec même un petit survol en Suisse proposé par le contrôleur de Genève! Quelques Cb à l’horizon, au dessus de Genève.

Conclusion

Bref, ces 2 jours et demi ont été intenses en découverte. La Corse vue d'en haut est une île magnifique.

C'est une destination qui vaut le détour. Nous avons pris plus de 300 photos pendant ces quelques jours: cela est un indicateur du nombre de magnifiques endroits que nous avons survolés.

Ce fut une très belle aventure aérienne et humaine. Les voyages à faire ne manquent pas et nous espérons qu'il y en aura d'autres.

Carine pour l'équipe Haddock et Bonnot1.